Auteur Sujet: L'histoire de Kenishiro  (Lu 169 fois)

Elystor

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 403
    • Voir le profil
L'histoire de Kenishiro
« le: mars 12, 2019, 20:44:48 pm »
Du coup, pour animé et rendre plausible mes liens et m'a venu en Taldor je vais écrire quelques lignes sur l'arrivé de Kenishiro en Golarion (car oui, il ne vient pas du même coin du monde).

Sentez vous libre, de répondre et commentez si vous jugez que nos personnages ont pu se croiser à certain moments.

Je vais volontairement écrire pleins de petites parties pour laisser la place à d'éventuelle "incursions" de votre part.


Elystor

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 403
    • Voir le profil
Re : L'histoire de Kenishiro
« Réponse #1 le: mars 12, 2019, 21:11:58 pm »
"Cela fait déjà plusieurs semaines que j'ai embarqué sur ce navire marchand...."
Le roulis du bateau commence à passer, j'ai encore mal au cœur mais ça passe. Dans les montagnes de Qiang Tian ont nous entrainent à bien des choses, mais les bateaux.... par les dieux....pourquoi inventer un engin aussi peu stable.
Mon statue de moine guerrier, et ma forte carrure les ont convaincue de me laisser monter à bord. Je sert de main d’œuvre et j'essaye de leur apporter un peu de joie en leurs contant les histoires que j'avais entendu du temple. Ils apprécient beaucoup les légendes sur les créatures magiques, les mythes sur les monstres de océans et comment les vaincre surtout. En tout cas, les jours filant et les nuits passant nous nous sommes petit à petit lié d'amitié. Même si j'ai appris à rester sur mes réserves, le vieux Luang Shi me montra quelques "tours de malin" et c'est après de nombreux essai que je réussi à la surprise général a crocheter ma première serrure.

.
.
.
.

Enfin, la fameuse Absalom est en vue....presque deux mois maintenant que nous avons appareiller, mais je touche au but.
Je me souvient encore après la destruction du temple de cette vision lors de mes lamentations.
"Un gros et grand bâtiment à l'architecture étrange" ce n'est que plus tard que j'appris que ce que j'avais gribouiller est ou semble être la cathédrale de la Pierre étoile.
Mais j'en ressent encore l'appel...quelque chose ou quelqu'un m'attend las bas. Peut être que je vais enfin découvrir pourquoi mon corps à changer de cette manière.

Les vieux loups de mers amarrent et je les aide à décharger comme convenue. Ne pouvant nous séparer comme des inconnue nous décidons d'aller boire un verre dans une auberge de marin le long des quais.

« Modifié: mars 12, 2019, 21:14:17 pm par Elystor »

Elystor

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 403
    • Voir le profil
Re : L'histoire de Kenishiro
« Réponse #2 le: mars 15, 2019, 00:04:34 am »
Le lieu est animé ont entend beugler et rire en tout coins.

Même si mon apparence ni ma tenu n'est commune, personne na l'air de se soucié d'un "homme" à la peau bleu tatoué sur tout un coté. Mes seuls habit sont mon harakami au ventre et mon bas de kimono noir.
J'avais décidé par sécurité de garder mes katana avec moi, mais je les ai enroulé dans un linge pour ne pas donner envie à des envieux. Il faut dire, que je n'ai vu que des armes de piètre qualité depuis notre arrivé. Ce sont de bon bâtisseurs mais de piètre armuriers qui vivent au bout du monde. Mon regard vague de table en table, je ne peux m’empêcher de vérifier si de potentiels ennemies sont présent...Le mal peut se cacher sous bien des traits, j'en ai fait l'expérience et l'on ne m'y prendra plus. En étant aussi discret qu'un phare sur un port quelques regards peu amical se tourne vers moi. Là, un coup me tape les cotes.
Le vieux Luang me fait comprendre d'un geste de la main de ne pas m'en faire. Il sourit de sa bouche édentée aux marins déjà prêt à en découdre, cela semble calmer la situation.
Ah! cet ancien connait bien des techniques étranges...

Mes collègues trouvent finalement une table dans un angle près des cuisines. Je ne comprend pas trop ce que disent nos voisins, je ne maitrise pas encore leur langage correctement.
Une femme d'un certain age vient nous servir une boisson jaunâtre et à la mousse blanche, tout le monde trinque....je ne veut pas les décevoir et j'accompagne le geste. Le gout est étrange mais pas mauvais.
Luang, me demande qu'est ce je compte faire maintenant, car même si les étrangers sont commun sur cette ile nos yeux plus fin se remarque facilement.
Il m'explique que si jamais j'ai besoin, il sait qu'un "barde" (je ne sais pas ce que veut dire ce mot, mais cela ressemble à une profession...) qu'il connait aime apprendre de nouvelles langues et que peut de gens peuvent enseigner le Tian Xiatai. Ainsi se serait aussi une façon de perfectionner mon "commun".

Ne sachant pas trop quoi faire, je choisis quand même de prendre la bout de papier avec le nom et l'adresse de noté.
Les choppes s'enchainent et nous avons finalement droit à une fricasser de poissons avec de nombreux légumes qui me sont inconnues.
Le crépuscule apparait au coin dans la lucarne et donne un spectacle sublime avec tout c'est bateaux sur le port.
https://www.google.com/imgres?imgurl=https%3A%2F%2Fcache.desktopnexus.com%2Fthumbseg%2F1243%2F1243198-bigthumbnail.jpg&imgrefurl=https%3A%2F%2Fabstract.desktopnexus.com%2Fwallpaper%2F1243198%2F&docid=TKTWlG4EYM6V-M&tbnid=K4USJca84QYfGM%3A&vet=10ahUKEwj5mMH_z4LhAhVFzBoKHUJ1CrsQMwhEKAUwBQ..i&w=450&h=311&client=firefox-b-d&bih=966&biw=1920&q=port%20%2B%20fantasy%20%2B%20sun&ved=0ahUKEwj5mMH_z4LhAhVFzBoKHUJ1CrsQMwhEKAUwBQ&iact=mrc&uact=8#h=311&imgdii=PVGjuql7CwU9lM:&vet=10ahUKEwj5mMH_z4LhAhVFzBoKHUJ1CrsQMwhEKAUwBQ..i&w=450
Je me dit que je pourrais me plaire ici.... peut être leur boisson à de bon effets....absorber par ce moment de féliciter je me perd dans mes pensées.
C'est là que je la voie... sa longue chevelure noir de jais et son yukata blanc s’engouffre dans une ruelle plus loin.
Non ce n'est pas possible.... elle est sensé être...

D'un bon je me lève du banc le faisant tomber ainsi qu'un de mes collègue derrière moi. Je reste bloquer sur cette "illusion", oui ce ne pouvait être que cela...et si.... et si c'était elle....je dois en avoir le cœur net, je m’apprête à partir quand une main charnu se pose sur mon épaule tatoué.
Un gaillard de presque une tête de plus que moi avec la chemise trempé me fixe méchamment, il semblerait que la chope de mon ami se soit renversé sur lui en tombant.
Il prononce une suite de mot que je ne comprend pas...sa mâchoire se sert, je le sent préparé un coup direct.

Son bras droit par comme un flèche vers mon visage, mais les années d'entrainement font réagir mes muscles instinctivement. Mon bras gauche part son coup le laissant continuer sa course derrière mon épaule, mes jambes bouge toutes seule et me décale légèrement sur sa gauche. D'un coup sec du gauche je bloque son épaule sur la table, il à maintenant la mâchoire dans une assiette sale. Je sent la colère monter.
L'espace d'un instant j'entends au fond de moi...."OH, iL le MériTe...J'aI FaIm...utIlIsE mOn PoUvoIr..."
Je sent l'énergie électrique monter dans ma main gauche, le courant part de mes marques sur l'épaule et descend le long du biceps pour venir claquer entre mes doigts....dans ma mains des étincelles et des flux bleu saute de doigts en doigts...un voile noir envahit ma vue.

Le vacarme se tue immédiatement et l'auberge semble figé.
Seul les crépitement de mon sort tinte le rythme.

Le tenancier derrière le bar bégaie :
"Du balaie! on veut pas de soucie avec le Varlokkur ici!"

Ces mots me sorte de ma transe, et pour la première fois j’aperçois de la déception dans les yeux du vieux Luang.

Sans trainer je me fait tirer hors des lieux par mes compères qui me traine dans un coin plus tranquille. L'ancien me dit
"Gamin, ici la magie c'est pas interdit mais....faut faire intention..."
Je ne comprend pas, et mes traits perplexe semble avertir mon interlocuteur
"Il y a une organisation ici le Varlokkur il chasse ceux qui utilisent la magie pas comme il faut."
"Tu t'es mis dans la merde gamin...qu'est ce qui ta pris?"

Je ne sais pas quoi répondre, et je comprend que les lois ici ne sont peut être pas si différente de chez moi.
Luang reprend:
"Bon, ont peux pas te garder avec nous désolé...vas chez mon ami et dis lui que c'est Yuan griffe de jade qui t’envoie"
Je reste un peu éberlué, ne réalisant pas...il me met un léger taqué sur la tête qui me fait reprendre mes esprits.
"Gamin, t'a compris?"
J'acquiesce bêtement de la tête.
"Bon alors, si ont nous posent la question les gars ont la trouvé sur le port et vu qu'il semblait de notre patrie ont lui a payé un coup à boire. Ont sait pas qui c'est, ont sait pas ou il est allé, on sait rien..."
Tout les matelot hoche d'un mouvement commun.

Luang fouille dans son sac qui parait bien plus profond qu'au premier abord, il en sort un cape large et un masque blanc avec juste des trous au niveau des yeux.
"Met çà, c'est pas avec tes marques et ta peau bleu que tu vas passer inaperçue... et la masque c'est pour ta face de jeunot....allez prend et dégage!"

Je sentis bien que j'avais perdu ce qui se rapprochai le plus d'un père et je suis sur qu'au fond de lui ce vieux bougre était triste d'avoir perdu ce qui se rapprochai le plus d'un fils....

Sans perdre de temps, j'enfilai cette accoutrement bizarre et fila dans la ruelle ou je pensais l'avoir vu..elle...mais pourquoi ici? pourquoi maintenant?



MAGORAN

  • Membre du Bureau
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 43
    • Voir le profil
Re : L'histoire de Kenishiro
« Réponse #3 le: mars 15, 2019, 22:28:17 pm »
pendant plusieurs minutes tu marches sans but dans les rues sombres des bas fond d'Absalom. sans t'en douter tu es attiré par une voix venant d'une taverne. bizarrement aucun vacarme tonitruant commun à tous les débits de boissons. juste une voix puissante semblant défier le monde. elle chante une ode militaire mais ne connaissant pas la langue, tu ne comprends pas. tu entre par curiosité dans ce bar, marins, dames de petites vertu et bas peuple divers écoutent sans broncher ce chant;
ah ca ira, ca ira! les aristocrates à la lanterne! ah ca ira ca ira! les aristocrates on les pendra!
et sur l'estrade,un homme chante, un jeune gaillard trapu ,les cheveux blonds tressés, aux yeux noirs perçant; typique des gens des contrées nordiques.
à la fin du spectacle, toutes et tous se lévent et applaudissent et s'égosillent! et à ta stupéfaction, l'artiste refuse qu'un jeune homme lui donne une pièce. celui ci reste interdit. le chanteur s'explique; non, je ne demande pas l'aumone brave homme, tu as besoin de ton argent pour te nourrir et aider ta famille. et à la cantonnade il ajoute; sachez que je ne cherche pas à profiter et vivre sur votre dos comme tous ces nobles, ces bourgeois bouffis d'orgueils qui vous exploitent!
non pour ce soir je ne demande qu'à passer une belle soirée avec une bonne bière!

Elystor

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 403
    • Voir le profil
Re : L'histoire de Kenishiro
« Réponse #4 le: mars 22, 2019, 12:50:15 pm »
Kenishiro regardant la scène depuis l'extérieur via une lucarne s’interrogea.
"Pourquoi refuser un don?"
"Pourtant les marins m'ont expliquer qu'il est bien vu de donner une pièce au chanteur dans les auberge?"
"étrange? il sont tous différents ici?"
Toutefois, ne comprenant pas le sens de tout les mots utiliser par ce chanteur massif, il resta à ce demander si il ne pourrait pas avoir besoin d'un coup de main. Parlant à lui même:

"Je tourne en rond depuis un moment...et les gens dans la rue à cet heure sont soit saoul soit trop louche..."
"Bon, ça ne me coute rien d'essayer...."

Passant la porte de la taverne sa silhouette recouverte d'une large cape noir à capuche et son masque blanc d’airain cassèrent un peu l'ambiance jovial du lieu.

Ce rendant compte du changement d'atmosphère Ken se fit hésitant l'espace d'un instant...
Enfin d'un pas lourd et rapide il s’engouffrât jusqu’à la scène du nordique, un client surement trop aviné voulu l’arrêter en barrant la route de son corps en écartant les bras:
"Hey! toi le bizarre là!" dit il tout en titubant
L'objectif de Ken étant le Barde (et ayant retenu la leçon quelques heures plus tôt) il décida juste d'esquiver le pauvre bougre.
D'un mouvement circulaire il pivota sur son pied droit tout en se baissant pour passer sous le bras lever du poivrot. L'action aurait surement été effrayante s'il avait eu pour but de tuer, car il à dépasser son opposant sans la moindre difficulté réapparaissant derrière lui comme une ombre.

Continuant sa marche au air trop sérieuse voir intimidante il finit par arriver devant sa cible. Dresser devant lui drapé entièrement de ce tissu noir et le visage caché par se masque ivoire ne laissant apparaitre que deux yeux qui n'ont rien d'humain. Ses pupilles jaunes traversé d'un iris félin noir semblait incertaine et quelques seconde passèrent silencieuse. Puis tendant un bout de papier usé il s'inclina en disant:
"Si vou plè..vous...aidai moi?"
"chercheux...allée..las!"



MAGORAN

  • Membre du Bureau
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 43
    • Voir le profil
Re : L'histoire de Kenishiro
« Réponse #5 le: mars 23, 2019, 12:31:02 pm »
le chanteur regarde d'un air amusé le poivrot tomber derrière l'étranger masqué qui s'avance vers lui. "en voilà un qui dormira sous la table!"
tournant ses yeux noirs intenses, il s'adresse à Kenjishiro tout en l'invitant d'un geste dans la direction d'une table vide
"venez mon cher vous asseoir et boire quelque chose, et je verrez si je peux vous aider."
il s'assoit à sa table en retrait du comptoir, et annonce à la cantonade;" tournée générale! c'est Bakounine qui régale!"
quand tu le rejoins à sa table, il te fixe du regard en semblant réfléchir

Elystor

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 403
    • Voir le profil
Re : L'histoire de Kenishiro
« Réponse #6 le: mars 23, 2019, 21:02:14 pm »
D'un air interrogatif Ken s'assit et dit:

"Jeu....po trait bihin...parlai voutre lageuh"
"Mouah, deux voir trous vers gens"

Tendant de nouveau le bout de papier chiffonné en direction de Bakounine tout en tapotant de son autre main avec son index dessus

"Mouah Kenishiro, mouah allée las"