Auteur Sujet: L'histoire de Kenishiro  (Lu 472 fois)

MAGORAN

  • Membre du Bureau
  • Jr. Member
  • *****
  • Messages: 51
    • Voir le profil
Re : L'histoire de Kenishiro
« Réponse #15 le: avril 14, 2019, 23:42:32 pm »
sur le pas de porte, Bakounine cherche le petit salon et le trouve. dans cette jolie pièce finement décorée un sofa, ou Bakounine s'installe sans mot dire.
"je suppose que tu connais ce Basilus; car je ne sais pas du tout pourquoi tu as voulu aller ici"


Elystor

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 410
    • Voir le profil
Re : L'histoire de Kenishiro
« Réponse #16 le: avril 17, 2019, 12:23:53 pm »
Ken suivi Bakounine ne sachant trop comment se comporter, ne voulant offusquer ou commettre un imper.
Il décida tout de même de s'assoir aussi sur une banquette du petit salon.
Après quelques instant la même voie chantante se fit entendre d'une pièce voisine.
"J'arrive, j’arrive, j'arriiiive" disait' il d'un ton enjoué.

Ce petit salon est comme son nom l'indique pas très grand, quelques banquettes, une table basse, deux armoires vitrées contenant des parchemins et livres. Les murs sont fait de planches de bois et le sol recouvert d'un tapis aux couleurs criardes qui dénote.
Toutefois, un coup d’œil plus poussé sur les mur en bois révèle un tout autre aspect. Chaque lames qui compose les pans est gravé de centaine de petites scènes.
Ce qui pouvait paraitre au départ de simple bout de planches sont en faite une successions de gravure. Il y en a partout.

Ken s'en rendant compte ne pus s’empêcher de s'y intéresser. Commençant à suivre le fil de l'histoire du bout du doigts.
Il semble que celui ayant fait ça ai voulu raconter les aventures d'une troupes d'amies parcourant monts et vaux aux quatre coins de Golarion. Des scènes de joies suivait celle de grand combat, d'autres narrait la découverte de trésors quand d'autres montrait des paysages inconnues.

Ken complètement absorbé par ses œuvres ne fit pas attention à la porte qui s'ouvrit laissant passé un homme au cheveux poivre et sel. Celui ci vêtu d'un tablier de cuir épais par dessus des vêtements de bonne factures bleu azur.
Une large moustache en pointe couronne sa bouche et donne à son grand sourire un aspect encore plus sympathique.
Des yeux noir recouvert de lunettes fixe les invités présent.
"Et bien, et bien. C'est rare de voir quelqu'un autant apprécié mon travail." dit'il tout en s'approchant pour tapoté amicalement l'épaule de celui encapuchonné.

Plus par réflexe qu'autre chose Ken sentit au dernier moment une présence derrière lui et se retourna brusquement pour saisir le bras du barde.
Ses mains bougèrent toutes seuls, sa mémoire musculaire savait quoi faire. Saisissant le poignée de sa main gauche, il partait pour bloquer le coude adverse avec sa droite.
A son grand étonnement son blocage fut dévié et d'un geste expert l'artiste inversa la situation bloquant le bras gauche de Ken.
Notre Tiefflin jura en Tian Xiais à travers son masque sans le remarquer.
A ses mots Basilius rétorqua:
"Et bien, et bien. Ce n'est pas de cette façon que l'on salut les gens en Golarion voyageur!"

Ken un peu vexé mais sachant qu'il à fait une erreur sortit le petit papier chiffonné de la poste de sa veste et dit avec un fort accent en articulant le plus possible ce qui donnait à ses propos une sonorité hilarante:
"Beaujour, jeuh vi-int deux la pa-reuh deux Yuan griffe de jade"

Basilius sans dé saisir Ken attrapât le papier et lut son adresse.
Il lâcha Ken en disant:
"Ne bouge pas! je dois vérifié quelque chose."

Il lança le papier en l'air et fit apparaitre une étincelle qui embrasa le morceaux de multiple étincelles verte couleur jade. Cela le fit sourire et un air mélancolique se lut l'espace d'une seconde sur son visage.

"Bon, bon. Les amis de Yuan sont mes amis. Mais, il faut soigner vos entrer jeune Xian tai! Qu'est ce qui vous amène en mon humble demeure?"


Ken découvrit son visage et posa sa cape sur une banquette. Cela laissa Bazilius reconnaitre les vêtement typique des moine guerrier du Xian Ta.
Les bras le long du corps droit comme un I Ken s'inclina en suppliant:
"Jeuh avoir-euh problème avec Varlokkur, vieux Luan m'avoir-euh dit que vous pouvoir m'aider."

Bazilius perplexe regarda longuement Ken (surtout les tatouages qui recouvrent la moitié de son corps). Il répondit

" Bien, bien.... raconte moi ton histoire autour d'un bon café...je jugerai après."

S'en suivit une longue conversation ou les termes d'un contrat furent établie.
Le temps nécessaire à ce que Ken se fasse "oublié" Bazilius l'hébergerait et échangerait ses connaissances du commun contre celle de la lanque Xian taise.
Cependant le barde négocia aussi l'étude des tatouages de Ken en tant que paiement supplémentaires.