collapse

Planning

Auteur Sujet: Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW  (Lu 610 fois)

Agenda

  • Administrator
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 1
    • Voir le profil
Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« le: juin 18, 2017, 18:13:22 pm »

QAW

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 71
    • Voir le profil
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #1 le: juin 18, 2017, 18:15:00 pm »
Julien, Wemel, je ne vous ai pas invité parce qu'on va finir le scénario commencé et qu'on arrête pas tard.

Si jamais vous voulez quand même venir, faut qu'on en discute  ;)

Pour info, je pense continuer Symbaroum après l'été sur une base régulière.

Orphan

  • Membre du Bureau
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 124
    • Voir le profil
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #2 le: juin 18, 2017, 18:48:15 pm »
Besoin d un maitre mage en devenir ? Je suis présent. Lol !

Julien

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 560
    • Voir le profil
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #3 le: juin 19, 2017, 16:26:20 pm »
Pas de soucis QAW  ;).
J'avais déja posé une partie du fig, ne me rappellant/sachant pas qu'il y aurait Symbaroum.
Julien,
MJ & Joueur de Jeux de Rôles,
Figuriniste à temps perdu (Horde, Tanks)
Joueur de Jeux de Plateaux

zeyr2mejetrem

  • Newbie
  • *
  • Messages: 9
    • Voir le profil
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #4 le: juin 26, 2017, 11:25:09 am »
Le résumé de la partie précédente. Accouché dans la douleur car j'étais un peu malade la fois dernière et j'ai oublié des détails (notamment les noms).


Après avoir pleuré leur compagnon disparu, la caravane continua son chemin un mois durant et finit par sortir de la chaîne des titans.
Les aventuriers avaient géré plusieurs dangers mineurs et avaient pris de la bouteille comme aimait le dire le chef de la caravane Ergasto.
Le prêtre Monsevano passait son temps avec Lestra à perfectionner son art. Le mage Barrio passait énormément de temps avec son confrère à éplucher des livres (entre autres choses). Le barbare Aïsdrak, remis de son indisposition, passait son temps à jouer de la hache pour regagner la musculature qu'il avait perdu. La sorcière Magdala restait isolée, semblant méditer. Quant au Changelin Alori, fortement éprouvé par la perte de son ami Ragéor, il passait son temps à améliorer sa vitesse de tir comme si cela avait pu changer quelque chose aux évènements tragiques qu'ils avaient vécu.

Au bout de quelques jours de voyage en plaine, il semblait évident que leur présence dans la caravane n'était plus nécessaire, celle-ci continuant de se déliter au fur et à mesure que ses membres prenaient des chemins différents.
Aussi décidèrent-ils de quitter eux aussi le convoi. Ergasto leur remis un salaire bien mérité de 10 thalers chacun.
Au début le caravanier avait bien tenté de ne rien verser à Aïsdrak en prétextant que le barbare était resté alité mais un regard courroucé de ce dernier et le rappel que l'Ogre ne réclamerait pas sa part suffirent à le faire changer d'avis.
Magdala, elle, se sépara alors du groupe car elle avait une affaire privée à régler. Elle ne voula pas donner plus de détail et s'éloigna dans le soleil couchant en essuyant ses larmes dans le pagne de l'Ogre qu'elle ne quittait plus.

Alors que les membres restants échangaient leurs conjectures sur le comportement mystérieux de la Sorcière, ils croisèrent alors la route d'un marchand ambulant.
Le prêtre, qui avait fait voeu de pauvreté, ne dépensa pas son argent car il désirait l'utiliser pour une noble cause.
Le barbare et le changelin décidèrent de revendre leurs armures pour acheter deux armures de soie tissé, qui les gênaient beaucoup moins dans leurs mouvements. Alori en profita aussi pour échanger une de ses arbalètes contre un arc de bonne facture et un carquois.
Enfin le mage acheta une armure moyenne mais ne l'essaya même pas, ce qui laissa ses compagnons perplexes d'autant plus que cette armure était loin de ressembler aux atours exubérants qu'il affectionait d'habitude.

Alors que tout le monde se préparait à quitter le vendeur de grand chemin, un cri d'excitation retentit de la gorge de Barrio:
"Mon dieu, quelle merveille !!! Dites-moi que c'est une vraie !!".
Le vendeur, au début ahuri par un tel enthousiasme, repris vite ces esprits en présentant au mage une espèce de boa violet et en allant dans son sens: "Effectivement, monsieur est connaisseur ! C'est une authentique peau de Loutre Octarine, elle est imperméable et d'un style raffiné. Je vous la laisse pour 5 thalers."
Après une bonne demi-heure de négociation le vendeur descendit le prix à 1 shilling (trop content de se débarasser de cet article) et le mage de la troupe revint à ces compagnons portant toujours sa cape de membre de l'Ordo magica dont la couleur des runes s'était accordée à la couleur violette de son boa en peau de loutre.
Il demanda au barbare si il pouvait transporter jusqu'à la nuit l'armure qu'il avait acheté et qu'il trainait négligemmant par une sangle. Aïsdrak regarda alors Barrio d'un oeil soupconneux "T'as quoi en tête ? Tu vas en profiter pour me lancer un sort ?" ce à quoi le mage lui répondit avec un grand sourire facétieux "Non non ... tu verras ...".

Le soir, alors que la Compagnie de la Loutre Octarine (ils avaient unanimement décidé de se nommer ainsi désormais) bivouaquait autour d'un feu de camp, le mage Barrio prit l'armure qu'il avait acheté le matin même et s'éloigna fébrilement.
Pensant qu'il allait répondre à un besoin naturel personne n'y fit attention jusqu'au moment où alertés par une vive lueur octarine (et oui ...) tout le monde se mit en position de combat et partit quatre à quatre en direction de l'émission de lumière.
Il trouvèrent alors un Barrio extatique qui sautillait autour d'une armure qui contenait un homme en feu (... ou plutôt un homme de feu) en criant "Il est vivant !!! VIVANT !! J'ai réussi !!".
Devant la mine perplexe de ses compagnons il reprit son calme et énonca sur un ton protocolaire "Créature je te présente la compagnie de la Loutre Octarine, Compagnie je vous présente ma créature".
Le barbare avait encore les doigts blanchis par la poigne qu'il appliquait sur sa hache. Il n'était pas nécessaire d'être devin pour savoir qu'il n'aimait pas cette armure enchantée qui singait la vie. Monsevano, lui, gardait un air imperturbable. Alori, lui, était content de trouver quelqu'un (quelque chose ?) qui attirerait l'attention loin de ses oreilles pointues. Il regarda Barrio et lui dit d'un air moqueur et sarcastique:
- "Okay ... et que diriez vous, maître, si vous et 'Junior' reveniez vous mettre au chaud autour du feu ? ... Quoique j'ai pas l'impression qu'il ait froid, il est tout feu tout flammes ..." - rigolant tout seul à sa plaisanterie affligeante il retourna vers le bivouac en tirant par le biceps le barbare qui avait toujours l'air aussi renfrogné.
Ils furent rejoint aussitôt après par Monsevano, Junior et son créateur.

Alors que le barbare avait finalement pris l'habitude de voyager à côté d'un homme de flammes en armure, ils arrivèrent à fort chardon où Barrio devait prendre contact avec un ami de son maître, Senseo (désolé, je me rappelle plus du nom).
Avant d'entrer dans la ville, Aïsdrak sortit de son mutisme:
- "Les ambriens, faites gaffe à vos fesses. Ici la garde ne rigole pas. Encore moins qu'ailleurs. Si tu déconnes, tu paies une amende qui te retire l'envie de recommencer. Si tu voles un truc ils te coupent la main. Si tu fais plus grave ils te butent ou pire ... ils te banissent !!"
- "En quoi le banissement est-il pire que la mort ?" s'étonna le prêtre.
Le barbare le regarda avec un petit sourire et tendit son bras vers le sud
- "Plusieurs centaines de kilomètres de toundra désertique remplis de brigands en tout genre" puis tendit son bras vers le nord "Davokar, plusieurs centaines de kilomètres de forêt où le moindre prédateur vous boufferait sans se fatiguer ... des ambriens comme vous y survivrait pas une nuit. C'est une terre d'hommes, de vrai, dit-il en se tapant la poitrine"
- "... Ouais !!" rajouta Alori en frappant aussi son torse et en ne cachant pas sa déception devant l'effet passablement moins impressionnant que cela donnait.
Barrio, qui écoutait la conversation d'une oreille distraite entra d'un pas resolu dans la ville en fanfaronnant
- "Mais oui, on a compris, la garde, blablabla. Ils ne font pas peur au grand Barrio de l'Ordo Magic...AAAh".
Sa tirade s'était trouvée interrompue par une collision avec une jeune fille au coin de la première rue qu'ils croisèrent.
La jeune vagabonde, manifestement dans un état de panique, s'accrocha à sa jambe et le regarda avec des yeux de biche suppliant - "Maître, par pitié, aidez-moi, ils me poursuivent ... ils veulent ma mort".
Difficilement le mage se redressa et se redonna une contenance tout en gardant l'effrontée collée à sa cuisse. C'est à ce moment qu'arrivèrent 4 hommes en noir armés de hache qui éructèrent en direction du mage
- "Toi, là, donne nous la gueuse !! Elle est corrompue, c'est l'écorcheur"
Après avoir essayé de raisonner les marauds, puis les avoir partiellement désarmés, la compagnie se retrouva dans l'obligation de leur expliquer la vie en se basant sur une pédagogie à base de violence autour d'une foule amassée et partagée entre crainte et excitation. Nos héros ne purent s'empêcher d'entendre répété plusieurs fois le mot "Ecorcheur"
Les gros bras durent battre en retraite et lancèrent un "Belmondo (désolé j'ai oublié le nom) sera au courant !!! Vous verrez, il vous fera payer !".
A ce nom, le prêtre sortit de son mutisme pour avertir ses amis
- "Aïe, je n'aime pas ça. J'ai déjà entendu parlé de ce Belmondo. C'est un manteau noir des plus expéditifs. Il n'a pas hésité à bruler un village entier, hommes femmes et enfants compris car il soupconnait que la corruption s'y dissimulait ! Dès que l'occasion se présentera il faudra que j'aille le voir pour mettre la situation au clair."
- "Espérons qu'entre membres de la même église vous arriverez à aplanir les angles." dit l'un de ses comparses.
- "Bon, et si on interrogeait la fille ..." allait dire Barrio quand il se rendit compte que celle-ci avait profité de l'agitation pour se sauver. Alors qu'il la cherchait du regard il l'aperçut qui lui envoyait un baiser appuyée d'un clin d'oeil avant de rentrer dans le dédale des ruelles de la ville.

Ils se remirent en route, prenant la direction du parc des anciens au nord duquel habitait le contact du Mage. Ils n'eurent pas de mal à trouver le manoir qui servait d'académie de magie locale.
Quand ils tapèrent à la porte une voix hésitante leur demanda qui ils étaient et c'est alors qu'ils s'exécutaient que les gonds grincèrent pour laisser apparaitre une femme livide, manifestement choquée.
Elle balbutiait des mots:
- "Il est la-haut ... j'ai rien entendu ... du sang partout ... j'ai renvoyé les élèves ..."
Il se trouvait que la malheureuse Belbombasse (oublié nom - désolé) venait de retrouver son maître pendu par les pieds, vidé de ses viscères et écorché. Sur le sol, sous la dépouille on pouvait voir une peau humaine gisant négligemment comme un vêtement sale qu'on aurait abandonné.

Une analyse fine du prêtre, (confirmée plus tard à l'autopsie), révéla que si le corps pendu était bien celui de Senseo la peau trainant au sol était celle d'un elfe (la "cagoule" sanglante comportait encore des oreilles pointues).
Pendant que le prêtre, en tant que Medicus, observait le corps le changelin trouva une lettre tâchée de sang et un anneau.
La lettre semblait adressée au Maire de la ville et prévenait d'un grand danger.
L'anneau était un anneau du pacte de fer et bien qu'il n'en comprenne pas la nature, le changelin avait l'impression que cet objet minuscule irradiait de vibrations magiques.
Ce postulat fut vite entériné par les deux érudits, Barrio et Monsevano. Ils informèrent les compagnons que cet anneau était une espèce de lien de communication onirique avec la communauté du pacte de fer et constituait une protection contre la corruption.
Le changelin ne comprenait pas la mine dégoutée du mage:
- "C'est plutôt cool, non ? Si ça protège contre la corruption, vous pourriez l'utiliser pour lancer des sorts en toute sécurité !"
- "C'est tout l'inverse, mon ami. Cet anneau protège contre la corruption externe qu'on voudrait faire subir à son porteur mais se retournerai contre celui-ci si il avait la mauvaise idée de générer lui-même de la corruption. En lançant un sort, par exemple ..."
Alori fit alors quelque chose de courageux ... ou de stupide, c'est selon. Il mit l'anneau et celui-ci sembla s'adapter à son doigt gracile.
- "Mais, qu'as tu fait ? Maintenant vous êtes liés !! Il faudra un rituel pour vous séparer !!" dit Monsevano
- "Ce n'est pas un problème. Je suis pas mage, moi !!" lança négligemmant le changelin.

Après avoir échangé avec la garde, la communauté de l'anneau compagnie de la loutre octarine prit congé et décida d'aller s'installer dans l'auberge raffinée Le Poney qui fume (désolé, nom oubli tout ça !).
Le lendemain, chacun décida de vaquer à des occupations différentes.

Barrio le mage partit à la rencontre du capitaine de la garde Marvelo. Il y apprit plusieurs éléments intéressants. Notamment la localisation des premières victimes et les conclusions actuelles de la garde.
Le prêtre était parti voir Belmondo et plaida la cause de ses compagnons, levant les charges pesant contre eux.
Le changelin était parti refourguer le bracelet du pacte de fer qu'il avait pris à l'elfe ours-garou qu'ils avaient tuée "involontairement" lors du périple dans les titans. Son don de métamorphe lui avait permis d'éviter toute filature indélicate.
Le barbare, qui avait presque réussi à remonter les traces de l'écorcheur le long des toits de fort-chardon, partit interroger ses compatriotes barbares dans une auberge du coin. Il réussit à faire un lien entre la genèse de l'écorcheur et un crâne bizarre ramené de Davokar par une troupe de pillard. Il avait même réussi à avoir le nom du chef qui s'appelait Connard (Désolé, oubli nom).

Les quatres compagnons se retrouvèrent à l'auberge et partagèrent leurs informations. Ils commencaient à y voir clair et ne tarderaient pas à se mettre sur les talons de l'écorcheur qui terrorisait la région.

erwik

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 814
    • Voir le profil
    • SuperSix : le jeu de rôle de super héros
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #5 le: juin 26, 2017, 11:45:22 am »
toujours aussi puissant tes compte rendus !
écorcheur 4 compagnie de la loutre octarine 0
vivement vendredi qu'on remette les pendules à l'heure !

bon par contre exceptionnellement je serais à lyon vendredi  , je serais ptet en retard
Dieu est le plus grand mj de tous les temps, sois le PJ de ta propre vie

MAGORAN

  • Membre du Bureau
  • Newbie
  • *****
  • Messages: 4
    • Voir le profil
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #6 le: juin 26, 2017, 23:32:16 pm »
très bon résumé! à part les noms, bien sur! je suis prêt pour vendredi!

Orphan

  • Membre du Bureau
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 124
    • Voir le profil
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #7 le: juin 27, 2017, 08:14:42 am »
 ;D ;D ;D

Merci pour le résumé ! Nous allons retrouver ce changeur de peau et lui faire la peau ! ... ok je sors

erwik

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 814
    • Voir le profil
    • SuperSix : le jeu de rôle de super héros
Re : Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #8 le: juin 27, 2017, 09:24:03 am »
;D ;D ;D

Merci pour le résumé ! Nous allons retrouver ce changeur de peau et lui faire la peau ! ... ok je sors
ta blague est tombée à l'eau, c'est pas de peau ! :p
Dieu est le plus grand mj de tous les temps, sois le PJ de ta propre vie

Orphan

  • Membre du Bureau
  • Full Member
  • *****
  • Messages: 124
    • Voir le profil
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #9 le: juillet 01, 2017, 08:58:41 am »
Merci pour la partie christophe. On l a butée cette abomination mais sans mort cette fois ci ! Soulagé .... merci les dés d avoir fait de gros chiffre de dégat.

En fait quand j y pense. Ce fut en 3 attaques un 8 de mon serviteur de flammes. Un geyser de souffre à 11et un fleche critique à 12. Bon faut faire ca plus souvent mes amis !

De plus chers joueurs maintenant que nous sommes aux portes de davokar que voulez vous faire ? Découvrir fort chardon ? Retrouver les traces de bobolos ? Suivre les intuitions oniriques de notre changelin ?
« Modifié: juillet 01, 2017, 09:03:39 am par Orphan »

zeyr2mejetrem

  • Newbie
  • *
  • Messages: 9
    • Voir le profil
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #10 le: juillet 01, 2017, 11:31:17 am »
+1, merci pour la partie.

On a effectivement réussi à vaincre l'abomination mais je me demande quand même si on a le niveau pour aller en Davokar ...
Moi je vote pour rester à fort-chardon le temps de PEX un peu :)

PS: Dans le décompte des blessures t'as oublié l'attaque de Monsevano-PNJ qui lui a infligé 8 - 6 d'armure. Ca a l'air de rien mais même avec nos superbes jets on l'abattait pas sans. Et sans lui, le barbare se relevait pas.
Tout ça pour dire: Erwik, on t'aime, reviens à la maison !! ;-D

erwik

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 814
    • Voir le profil
    • SuperSix : le jeu de rôle de super héros
Re : Symbaroum du Vendredi 30 Juin 2017 Par QAW
« Réponse #11 le: juillet 02, 2017, 12:22:17 pm »
Désolé tout le monde
Vendredi exceptionnellement j'étais sur lyon pour le boulot, et j'en ai profité pour attraper une sorte de gastro
Pendant que vous résolviez l'énigme du porteur de peau (d'ailleurs je veux bien savoir le fin mot de l'histoire), je me tordais de douleur dans mon lit en faisant des aller retour aux toilettes et en essayant en vain de vous prévenir (comme par hasard le forum était down en même temps ...)
Encore désolé ...
Dieu est le plus grand mj de tous les temps, sois le PJ de ta propre vie